L'Atelier Prospère du Jeudi

Vingt secondes de Courage peuvent Tout changer

Newsletter
#07 - Durée de lecture : 4 minutes.

Bienvenue dans ce 7ème numéro de l'Atelier Prospère du Jeudi.

L'objectif de cette newsletter est toujours le partage de réflexions et conseils sur des sujets variés, connexes au bricolage et à l'entrepreneuriat 😀

Le numéro de la semaine dernière a généré des retours particulièrement émotionnels. Vous avez été touché, et m'avez touché en retour par vos retours !

Je me suis alors demandé comment mon activité d'entrepreneur-producteur-de-contenu pourrait mieux vous aider : cette newsletter égaye visiblement vos matinées et apporte une forme de valeur, mais ce n'est pas suffisant, je voudrais faire plus.

Problème : je ne suis pas devin et je ne vous connais pas assez (et écouter mon intuition est le meilleur moyen d'être à côté de la plaque, je parle d'expérience 🙄).

J'ai donc vaincu ma timidité et rédigé un petit questionnaire (ou sondage, appelez ça comme vous voulez) à votre intention.

Voudriez-vous y répondre pour me permettre d'être plus pertinent dans tout ce que je propose ?

C'est totalement anonyme et sans inscription. Mais vous avez la possibilité de me laisser votre email si vous ne souhaitez pas l'être (anonyme 😉).

Cliquez ici pour y accéder : https://tally.so/r/nPzv0P

Ouf, ça y est, je l'ai fait, je vous l'ai demandé !

Je vous remercie infiniment par avance d'y consacrer quelques minutes ⤴️ avant de passer à la suite ⤵️ (ou après hein, on n'est pas aux pièces).


Vingt secondes de courage...

Aujourd'hui je vais vous donner deux phrases, que dis-je, deux bouts de phrase, même pas vraiment des aphorismes.

Pas vraiment de début, pas vraiment de fin, elles n'ont l'air de rien.

Et pourtant elles fonctionnent ensemble et sont d'une puissance incroyable :

Cela fait plus de 15 ans que nous les avons découvertes, ma femme et moi, et elles ont été game changer à la fois :

Elles ont vraiment rythmé nos croissances à tous les 4, et il ne se passe pas un mois sans qu'elles refassent surface et nous aident.

Alors,

Je vous suggère de les adopter, ce sont des pépites.

Allez, j'arrête le teasing 😉 et je vous détaille ça :

Vingt secondes de courage

C'est la première partie de l'équation. Voici de quoi il retourne :

Généralement, vaincre la barrière de la timidité ou de la gène ne demande pas plus de 20 secondes de courage.

Si vous faites une petite introspection, vous retrouverez facilement un moment de votre vie, ou un moment présent, dans lequel

vous ont empêché de demander, de solliciter, de faire.

Ces situations sont légion, et notre timidité, notre retenue peut les rendre difficiles, nous priver d'un bénéfice potentiel, d'un gain de temps, d'une relation ou d'une mise en avant intéressantes.

Pourtant, si vous arrivez à passer les 20 premières secondes de gêne, il ne se passera généralement... rien de négatif.

Pas d'explosion. Pas de colère. Pas de moquerie. Pas de reproche. Pas de fin du monde. Pas d'Armageddon.

Et il peut au contraire se passer plein de choses très intéressantes au bout de ces 20 secondes.

Au bout de 20 secondes la gêne s'estompe, la parole devient fluide, la situation émotionnelle se normalise. On ne sait (presque) plus pourquoi on avait peur.

Alors la prochaine fois que vous hésitez pour des raisons émotionnelles débiles mais humaines, imaginez que votre volonté est un ballon de baudruche, et gonflez-le jusqu'à ce qu'il atteigne le volume "20 secondes" (vous pouvez hyperventiler pour gagner du temps, en mode autopersuasion énervée).

Et lâchez tout, sautez dans le vide, prrrt, hop !
Vous m'en direz des nouvelles.

Et au pire?

Et bien...

Au pire, c'est "non"

Deuxième partie de l'équation, tout aussi importante que la première.

Encore une phrase que je prononce régulièrement avec ma femme et mes filles (oui, ma famille est importante, non je ne vais pas arrêter d'en parler).

L'idée ici est d'envisager la pire des réponses, et ses conséquences réelles, pas les conséquences fantasmées.

Car dites-vous bien que la majeure partie des gens :

  1. Sont gentils
  2. Ne complotent pas entre eux dans des caves sombres pour vous pourrir la vie

Les grognons, les haters, les moqueurs, les crétins, les râleurs, les cyniques, les égoïstes, les pessimistes, les désagréables, les indifférents... sont les plus visibles, pas les plus nombreux.

D'une manière générale, si on n'est pas d'accord avec vous, si la dernière glace est déjà vendue, si l'augmentation n'est pas possible, si la fille n'est pas d'accord, vous essuyerez juste un refus poli.
Vous ne serez pas mis en cause, moqué ou critiqué.

C'est
Juste
Un
Refus.

Pas la fin du monde.
Et au moins vous aurez informé les autres de votre volonté.
Et si une fenêtre s'ouvre plus tard, on pensera à vous.

Alors bon sang, prenez vos 20 secondes de courage, et faites ce qui vous tient à cœur, ce dont vous avez envie ! (Dans le respect de la bienséance et de la liberté d'autrui, hein 😋)

Et au pire c'est "non", pas la fin du monde.


Démonstration

En rédigeant cette newsletter j'ai appliqué à moi-même les conseils ci-dessus : il n'était pas facile pour moi de vous solliciter pour connaître vos besoins.

Pourtant le bénéfice est évident : si ce que je produis vous apporte plus de valeur, vous y gagnerez, et moi aussi.

Alors j'ai pris mon courage à deux mains (pendant 2️⃣0️⃣ secondes) tout en envisageant la pire des conséquences qui est que vous ne répondiez pas à mon questionnaire. (Pas la mer à boire, hips, non ?)

Alors si mes réflexions vous inspirent, si ce rendez-vous du jeudi vous agrée, il y a un moyen très simple de me renvoyer la balle.

C'est simplement de répondre à mon sondage anonyme.  Il est ici : https://tally.so/r/nPzv0P

Merci d'avance, et à jeudi prochain

Renaud